Qui sommes nous ? Contactez-nous
INVEST-enligne.com FORET Home
Accueil > Vos questions

Achat de Bois & Forêts : vos questions



Le capital est-il garanti ?

Non, le risque est élevé ; votre investissement peut être détruit en cas de catastrophe naturelle.

L'argent est-il disponible ?

Oui... à condition de trouver un acheteur. Attention toutefois, l'avantage fiscal est accordé sous réserve d’une durée de conservation minimale (dans le cas des GFF vous devez conserver vos parts 8 ans).

Comment est évalué la valeur d'une forêt ?

L'histoire de chaque forêt est différente. Sa valeur dépend de paramètres divers : la gestion, son mode de détention (indivision, Groupement, usufruit ...) et sa géographie. Ces paramètres doivent être évalués, vérifiés avant de pouvoir établir une expertise. Enfin la valeur d'une forêt est établie en comparant plusieurs méthodes de calcul entre-elles.

Consultez la note explicative d'un de nos partenaires

Quelles sont les conséquences en cas de tempête ?

La tempête peut mettre à terre des peuplements entiers quand ces derniers sont issus de plantations totalement artificielles et très élancées. C’est le cas typique des pins maritimes en Aquitaine qui tombent comme des châteaux de cartes.

Dans les forêts mélangées, naturelles, et bien structurées, le risque est moins grand car même si une tempête « dépose » 2 ou 3 années de production au sol, la rentabilité n’est que faiblement impactée puisque la régénération naturelle est déjà en place pour compléter les trouées de la tempête.

Les arbres impactés sont aussi les plus gros et les plus grands, la perte économique est moins importante car leur croissance est terminée. De plus l’étagement des classes d’âge dans le peuplement permet de repasser en coupe rapidement.

Les revenus proviennent-ils de la vente de bois de chauffage ?

La forêt mobilise en effet plusieurs produits : des grumes, du bois de chauffage ou de trituration et parfois du bois énergie. Quand un arbre est exploité, la grume part en bois d’œuvre et le houppier en bois de chauffage. 1 m³ de bois exploité peut parfois donner 5 stères de bois de chauffage.

En moyenne la forêt produit autant de bois d’œuvre que de bois de chauffage ou de bois d’éclaircie. L’objectif du sylviculteur est de réduire la quantité de chauffage et de produire le plus possible de bois d’œuvre pour arriver à une part résiduelle de 15% du volume exploité.

Certaines forêts ne peuvent produire que du bois de chauffage. C’est l’histoire de la forêt et sa gestion qui déterminent sa production.

Les ventes de bois sont-elles soumises à la crise ?

Le bois est une matière première comme une autre et la crise a des répercussions sur le bâtiment et donc sur la demande en matière première. Par contre, la mondialisation accélère les cycles et les prix sont de plus en plus instables.

La belle qualité ne subit pas la crise. La demande en bois de trituration ou chauffage est saisonnière mais reste globalement soutenue.

Les grumes de mauvaise qualité avec de nombreuses singularités sont par contre difficiles à vendre. Les acheteurs ne se battent plus pour les acquérir, et c’est tout à fait normal…

Est-ce facile de revendre ses parts ?

Une « petite » forêt se vend rapidement, son faible coût en est la raison. Les forêts de production, de belles tailles, bien gérées présentent un prix bien supérieur.

Actuellement la recherche de forêts de valeur sur de belles surfaces nécessite un travail minutieux et très technique. Il est donc plus facile de revendre une forêt gérée et productive.

Serai-je propriétaire d’une surface de forêts équivalente à mon apport au G.F.F ?

En tant qu’associé, vous ne serez pas propriétaire de quelques arbres et encore moins de quelques ares ou hectares. Vous détenez un nombre de parts équivalent au dixième de votre souscription. Vous avez la qualité d’associé dans le Groupement Forestier (G.F.).

Ce placement partagé avec d’autres associés du G.F. vous garantira souplesse, cohérence, gestion et pérennité dans votre investissement.

Y a-t-il des essences d’arbres plus favorables que d’autres ?

La forêt pour être de qualité, a besoin d’essences adaptées à son sol. Certaines d'entre elles sont plus intéressantes économiquement. De manière générale, certaines essences ont besoin d’autres pour évoluer correctement, c’est la synécologie.

Le choix des essences de production d’une forêt assure la qualité de l’investissement.

Pourquoi le sol est-il si important ?

Le sol représente l’assiette dans laquelle les arbres puisent leur force : l’eau, les engrais, les nutriments naturels et l’oxygène pour les racines.

Il est aussi un facteur de stabilité pour que les arbres tiennent debout, un gage de rentabilité pour produire des gros bois.

Le sol est l’élément qui détermine les essences en place, la capacité de la forêt à accueillir les arbres, la vitesse de croissance de la futaie, le rythme de passage en coupe ainsi que la rotation du capital.

Le sol est facteur de biodiversité et de protection pour la faune et la flore mais aussi facteur de renouvellement des peuplements pour obtenir une régénération naturelle de qualité.




Disponibilité des parts


Pied de page
© INVEST-enligne.com - Mentions légales - Contacts - Twitter Rat invest-enligne.com